Comment savoir dire “NON” ? (Tout ce que vous lirez, vous le savez déjà, consciemment ou pas…car vous avez toutes les réponses au plus profond de vos êtres)

En fait, je souhaite comment par vous expliquer POURQUOI il est important de dire non (dans certaines circonstances : il ne s’agira pas de dire non à tout) car lorsque l’on a saisi véritablement les “enjeux”, il est plus aisé d’appliquer les conseils que l’on peut avoir.

Alors pourquoi dire NON ? C’est vrai, ça ! Pourquoi ? Pourtant quand on dit oui à quelqu’un (à la personne qui partage sa vie, aux enfants, aux collègues, voire à l’employeur…), on est assuré d’avoir toute sa considération, tout son respect, tout son amour et on est certain que cette personne ne nous dira pas “NON” en retour !!! Donc c’est génial de dire “oui” ! 🙂

Et là…vous vous dîtes : “c’est bizarre, ce n’est pas ainsi que ça fonctionne pour moi…”.

Et bien…en effet. Ça ne fonctionne pas ainsi ! J’étais un peu ironique et sarcastique volontairement. Toutefois, c’est ce que les gens qui disent toujours “oui”, pensent et espèrent (plus ou moins consciemment).

Les personnes qui sont en face de vous et qui vous sollicitent pour telles ou telles choses ne vont pas plus vous apprécier ou vous respecter parce que vous n’osez pas leur tenir tête. Bien au contraire !

Comment pouvez-vous espérer que les gens vous montrent ces marques d’attention alors que vous n’êtes pas capables de vous aimer, de vous respecter, d’avoir de la considération pour vous-mêmes ? Pourquoi respecter et avoir de la compassion pour quelqu’un qui ne se respecte pas ? La première personne que vous devez respecter et aimer c’est vous-même ! Personne d’autre ne le fera à votre place.
Donc, quand on voit quelqu’un qui dit toujours oui, on va continuer à le solliciter. Et comme la Vie est bien faite, elle vous mettra toujours face à des situations où vous devez dire non, jusqu’à ce que vous y arriviez ! 😉

Si des choses vous déplaisent, que vous ne voulez pas faire quelque chose pour quelqu’un – il s’agit bien sûr de quelque chose qui vous coûte, qui vous rend malade ou qui est contraire à vos envies réelles – vous avez le droit (dans certains cas il s’agit même d’un devoir) de dire non. Si vous ne le faîtes pas, vous ne serez pas fiers de vous et vous vous dévaloriserez davantage encore.

Comprenez-vous les enjeux de ne pas avoir suffisamment de respect pour vous ? Pour ressentir de l’amour, commencez par vous en donner en refusant certaines choses.

Vous pouvez commencer par des petits riens, sans grands enjeux. Une sortie que vous ne voulez pas faire, un choix d’un film ou d’un programme tv. Au niveau du travail, si on vous “utilise” parce que vous dîtes toujours oui et bien vous avez aussi le droit de dire non, même si c’est face à un employeur. Si votre champ d’action est plus large que le travail que vous devriez normalement effectuer, refusez en disant que telle ou telle personne est sans doute plus qualifiée que vous pour faire ceci ou cela.

Je me répète mais si vous vous respectez et vous apprenez à vous aimer, les gens feront de même envers vous (même votre patron vous respectera plus).

Je vous donne brièvement un exemple personnel : pendant longtemps, je ne savais pas dire non (pour les raisons précitées). Je faisais régulièrement des courriers pour des démarches administratives pour certaines personnes (entre autres). Récemment, quelqu’un m’a sollicitée pour que je lui fasse un courrier (important puisqu’il s’agissait d’une démarche dans le cadre pro) et m’a “balancé” un mail dans la foulée (sans attendre ma réponse), pour une base pour le courrier que je devais faire. J’ai répondu par message (c’est notre mode de communication le plus fréquent) que je n’avais pas le temps et l’énergie de m’occuper de ce courrier car j’avais beaucoup de choses à faire (à divers niveaux), mais je lui ai proposé qu’il fasse une ébauche de courrier, que je pourrai éventuellement revoir et corriger ensuite.
Je n’ai eu aucune réponse de cette personne (que ma réaction a sûrement dû froisser). J’ai appris quelques semaines plus tard que sa demande avait abouti. Il y a quelques jours, je lui ai demandé si c’est elle qui avait fait ledit courrier. Elle a acquiescé. Je lui ai alors dit que c’était très bien car elle a été capable de le faire. Comme c’est une personne qui n’a pas confiance en ses capacités, le fait d’avoir refusé de l’aider pour ce courrier, même si ça l’a vexée, lui a permis de savoir ce dont elle était capable…

Donc, même si la personne à laquelle vous dîtes non a une première réaction un peu “négative”, ça l’aidera toujours à travailler quelque chose en elle aussi…

J’espère que ceci vous aidera à franchir le cap et à oser dire non. Si vous avez compris les enjeux, vous ne pouvez pas vous autoriser à continuer de vous manquer de respect de la sorte !

Si vous avez des remarques, n’hésitez pas à m’en faire part en commentaire !

Pour finir, je ferai prochainement un article sur les personnes qui ne savent pas dire “oui”, qui pensent que tout leur est dû… car ces personnes sont également en souffrance et je ne veux pas les stigmatiser ou les oublier.

Il est possible de pouvoir créer un équilibre, une harmonie, entre le oui et le non. C’est un travail au quotidien (comme tout) mais quand on y parvient, c’est reposant ! Je suis là pour vous y aider !

Pin It on Pinterest

Share This