J’aimerais vous parler de la Paix et comment je pense qu’il serait possible qu’elle existe véritablement et sur le long terme.

Mais avant cela, je voulais vous faire part de quelque chose. En Novembre 2015, j’ai “débattu” avec certaines personnes au sujet des attentats et du sentiment d’insécurité que l’on veut faire naître auprès des gens. Il y avait deux personnes que je ne connaissais pas du tout et une qui me connais “un peu” . Cette dernière disait aux autres que j’étais une pacifiste. Je n’étais pas forcément d’accord avec cela sans pour autant pouvoir expliquer mon positionnement.

Quelques jours plus tard, je tombais sur une citation qui me correspondait totalement : je ne me définis pas comme une pacifiste mais comme une femme de paix.

Voici cette citation d’Osho :
“Un homme de paix n’est pas un pacifiste, un homme de paix est simplement un espace de silence. Il impulse une nouvelle sorte d’énergie dans le monde, il chante une chanson nouvelle.
Il vit d’une façon totalement neuve. Sa manière même de vivre est du domaine de la grâce, de la prière, de la compassion. Qui que ce soit qu’il touche, il crée davantage d’énergie d’amour. L’homme de paix est créatif. Il n’est pas contre la guerre, car être contre quoi que ce soit, c’est être en guerre. Il n’est pas contre la guerre, il comprend simplement pourquoi la guerre existe. Et à partir de cette compréhension, il devient paisible. C’est seulement lorsqu’il y aura beaucoup de gens qui seront des fontaines de paix, de silence, de compréhension, que la guerre disparaîtra.”

La “solution” pour être en paix est simple mais à la fois très compliquée à mettre en place : l’Amour.

L’amour inconditionnel, l’Amour universel.

Bien sûr, pour qu’on en arrive à ce stade-là, il faut que chacun travaille en soi pour que chacun s’accepte dans sa totalité. Que l’on accepte ses propres peurs, ses propres blessures, son ego, son mental et qu’on ne lutte pas contre tout ceci mais que l’on accepte que toutes ces choses en nous existent et travailler pour s’améliorer.

Quand nous comprenons à quel point il peut être difficile de s’aimer totalement et de ne pas s’auto-juger, il nous est alors plus aisé de voir en les réactions des autres (colère, médisances, hypocrisie etc), des masques de souffrance (car c’est bien de cela dont il s’agit).

Apprenons à nous aimer nous-mêmes et à nous respecter et faisons de même avec nos proches, notre famille, nos amis, nos voisins, nos collègues de travail, les personnes inconnues.

Je ne dis pas que vous devez accepter tout le monde, mais que vous devez voir la souffrance de l’autre et ne pas le juger.

Soyons conscients que la paix mondiale commence dans notre propre cœur.

Bien sûr, ce n’est pas une solution “immédiate”, ce n’est pas celle qui mettra fin aux séries d’attentats en un clin d’œil, mais c’est à moyen et long terme que ça fonctionnera vraiment.

Certains d’entre vous penseront que ce que j’écris est sans doute utopique.
Je sais que ça ne l’est pas.
Les politiques n’ont jamais apporté de véritables solutions, les religions non plus.
Il ne reste qu’à essayer l’amour.

Alors prenez soin de vous, tentez de comprendre à quelle souffrance est associée telle ou telle réaction chez vous et acceptez-la, aimez-la. Accordez-vous de la bienveillance et de la compassion.

Pin It on Pinterest

Share This